Développer votre leadership pour développer votre entreprise

Développer votre leadership pour développer votre entreprise

Ce qui vous a amené là où vous êtes n’est pas ce qui vous amènera là où vous souhaitez aller. Ce qui vous a permis de développer votre PME jusqu’à aujourd’hui, n’est pas forcément ce qui vous permettra de la développer davantage. Votre intuition pertinente, par exemple, vous a permis de lancer votre entreprise de façon opportune. La petite taille de votre équipe et son fonctionnement informel et flexible a fait des merveilles au cours de ces premières années d’existence. Cela vous a, en effet, procuré une grande réactivité et une grande adaptabilité. Pourtant, aujourd’hui, vous sentez qu’il n’est pas possible de poursuivre sereinement le développement de votre entreprise. Votre équipe grandit et certains de vos employés ne vous reportent pas ou plus directement. Or certains de vos collaborateurs directs ne se révèlent pas comme de réels relais de leadership. En clair, dès que vous n’êtes pas là, les problèmes s’accumulent, la qualité se détériore, la marge baisse et votre temps de travail explose… Vous tomber dans le syndrome courant suivant : plus j’ai de collaborateurs et plus je travaille ! Face à l'augmentation du nombre de collaborateurs, il est très important de travailler votre leadership.  Celui-ci passe par le développement des quatre dimensions suivantes :

  • La formulation d’une vision d’entreprise pertinente
  • La mise au point d’une stratégie adaptée
  • Le pouvoir d’inspirer ses collaborateurs
  • La capacité à les manager de façon très professionnelle

Comment élaborer et formaliser une vision d’entreprise pertinente ?

Pour repartir de l’avant et avoir de nouveau beaucoup de plaisir à développer votre entreprise, il est tout d’abord important de revisiter votre vision personnelle (ou projection personnelle).  Imaginez-vous que vous vous réveillez dans 5 ans. Décrivez alors à quoi ressemble votre vie, en balayant les trois grands domaines que sont : L’Avoir, le Faire et l’Être. Des outils existent, bien sûr, pour le faire de façon très efficace.

Ensuite, polarisez-vous sur la vision de votre marché. Détectez deux types de tendances importantes pour l’avenir du marché de votre entreprise.
Premièrement, identifiez les paramètres extérieurs à votre marché qui vont durablement influer dessus, à l’avenir. On peut penser à : la technologie, la mobilité, le coût des matières premières, celui de la main d’œuvre ou celui du transport. On peut s’intéresser également à l’évolution des contraintes règlementaires, fiscales, sanitaires, environnementales, etc.
Deuxièmement, d’autres tendances, essentielles à décrire, sont spécifiques à votre marché. On peut citer : le taux de croissance du marché, les innovations produits ou services, les nouveaux canaux de distribution, les mouvements de consolidation entre entreprises, etc. Cette analyse va vous permettre de sélectionner les opportunités qui vous intéressent. Elle va aussi vous aider à décider comment vous prémunir des menaces extérieures à votre entreprise.

Formulez, enfin, votre vision d’entreprise. Pour cela, commencez par décrire la situation actuelle de votre PME en listant ses caractéristiques principales telles que : marché, métier, positionnement, produits, services, chiffre d'affaires et sa ventilation par segment, marge, organisation, nombre de collaborateurs, brevets, marques, etc. Formuler la vision de votre entreprise revient à la projeter à moyen terme, par exemple à cinq ans.
Il s’agit maintenant de décrire à quoi ressemblera votre PME, à cet horizon. Pour que cette vision ou projection soit pertinente, elle doit être alignée tant avec votre vision de marché qu’avec votre vision personnelle.

Comment mettre au point une stratégie pertinente ?

La vision et la stratégie sont étroitement liées. Votre stratégie sera pertinente, si, une fois mise en œuvre opérationnellement, elle permet à votre entreprise d’atteindre votre vision d’entreprise. La stratégie consiste à décrire quels segments du marché vous adressez, pourquoi et avec quel positionnement. Concernant les segments à cibler, interrogez-vous sur les volumes et leurs évolutions, les acteurs présents, les barrières d’entrée, etc. Analysez aussi vos forces, faiblesses, opportunités et menaces, segment par segment. Comme votre PME ne peut pas être omniprésente de façon compétitive, sélectionnez les segments que vous décidez de cibler.
Ensuite, il n’existe fondamentalement que deux stratégies : moins cher ou différent. En tant que PME, la première n’est pas tenable. Un concurrent plus solide financièrement pourra, en effet, toujours « acheter » le client, moins cher que vous. Clarifier un positionnement différent suppose de formuler précisément sa Proposition Unique de Vente. Pour la plupart des PME cela passe d’abord par l’identification des bénéfices récurrents perçus par ses clients. Cela passe aussi par l’identification des preuves que votre PME est capable d’apporter les bénéfices en question. Formalisez ce travail, présentez-le à votre équipe. Faites régir vos collaborateurs et tenez compte des remarques pertinentes afin de peaufiner votre projet. Déclinez ensuite votre stratégie en plan opérationnel.

Comment développer votre pouvoir d’inspiration ?

Vous avez formalisé une vision d’entreprise inspirante, notamment parce qu’elle s’appuie sur des tendances de marchés indiscutables. Vous avez détaillé la stratégie et le plan opérationnel qui permettront de concrétiser la vision d’entreprise. Vendez régulièrement cette vision et cette stratégie avec passion à votre équipe. Faites-le aussi, à l’extérieur, auprès de vos clients et partenaires. C’est le meilleur moyen pour que ceux-ci, aussi, vous aident à concrétiser votre projet de développement.

Que vos collaborateurs comprennent et adhèrent à votre projet, ne suffit pas pour le déployer avec succès. Pour y parvenir, les membres de votre équipe doivent absolument se comporter en harmonie avec vos propres valeurs. Il faut donc formuler les valeurs d’entreprise en cohérence avec ses propres valeurs et avec son positionnement.
Enfin, il faut définir la culture d’entreprise nécessaire pour atteindre les objectifs de la PME. Celle-ci liste en une page les bons comportements que chacun doit respecter tant en interne qu’en externe, lors d’interactions avec d’autres parties prenantes de l’entreprise : clients, fournisseurs, partenaires, etc.

Pour finir, soyez exemplaire : vous devez, en effet, incarner, à tout moment, les valeurs et la culture de votre entreprise en respectant les comportements en question.
Comme personne n’est parfait, sous l’effet du stress ou de la fatigue, il vous arrivera d’être pris en défaut. Faites alors amende honorable et progressez afin d’éviter que cela ne se reproduise.

Comment manager votre équipe de façon efficace ?

Commencez par optimiser la maîtrise de votre propre temps. Il s’agit d’abord d’analyser l’utilisation actuelle de votre temps. Il s’agit ensuite d’identifier vos tâches à faible valeur ajoutée qui méritent d’être déléguées. Il faut enfin formaliser le processus permettant de réaliser la tâche, puis la confier à quelqu’un d’autre, en interne ou en externe.
Les heures ainsi récupérées seront en partie réutilisées pour mener des tâches d’évolution de l’entreprise.
Progressivement, l’agenda type de votre semaine (agenda par défaut) deviendra cohérent, avec vos objectifs de développement.

Prenez ensuite le temps de clarifier et formaliser votre organisation : cela passe par l’organigramme fonctionnel actuel, sa version projetée et des fiches de poste. Celles-ci devront être à la fois synthétiques, exhaustives, très performantes et validées (signées) par vos collaborateurs.

Déclinez ensuite l’objectif de développement de la société en objectifs SMART, pour chacun. SMART est l’acronyme de Spécifique, Mesurable, Accessible, Réaliste et Temporel. Par exemple, pour un commercial, réaliser 500 K€ de CA pour l’année 202X.

Parallèlement, veillez à faire systématiser progressivement, par votre équipe, toutes les tâches comprenant une certaine dose de récurrence, complexité ou criticité. Il s’agit ici de formaliser les bonnes pratiques métier de votre entreprise, afin de garantir : qualité, satisfaction et fidélité client et rentabilité.

Veillez enfin à :

  • Consacrer du temps chaque semaine au management individuel et d’équipe
  • Utiliser ce temps pour déléguer, aider, impliquer, inclure, contrôler, voire réajuster
  • Aider au développement de chacun de vos collaborateurs directs en tenant compte de son profil comportemental
  • Utiliser des outils/méthodes efficaces d’animation et  de management tant en présentiel qu’à distance
  • Soutenir la prise de risque de vos collaborateurs afin de les faire progresser, en confiance
  • Déployer un processus de recrutement très performant qui, notamment, exploite l’originalité de votre projet et la puissance d’un modèle comportemental éprouvé.
Mentions légales